Bonjour,  on m’appelle Kamala. Je suis une chatte et…  je viens de tuer un… oiseau…

Kamala

Ici, c’est le drame ! D’autant qu’hier, Clochette s’est fait une musaraigne… Bon, pour l’oiseau, je plaide… coupable ? Non !  Responsable. Clochette, je ne sais pas. Je pense qu’elle est moins développée intellectuellement que moi… En même temps, ces petits animaux charnus sont nos proies naturelles, non ?  C’est mieux, vous trouvez, de nous faire boulotter le veau, le bœuf, l’agneau, la dinde, le poulet et le poisson vantés dans les croquettes et pâtées que vous nous servez quotidiennement? On est cruel, il parait ! Honnêtement, vous affirmeriez que le poulet, même bio, avait choisi de finir prématurément, même biologiquement et en plein air, dans votre assiette ? Ca n’est pas aussi un oiseau, le poulet ???  Et puis, de mon point de vue, sortir un poisson de l’eau, c’est un peu comme noyer un oiseau ! Je me trompe ??? De plus, quand les bestioles nous sont, de par votre sensiblerie, enlevées de la bouche, c’est pas violent ça peut-être? C’est pas cruel ??  En complète contradiction avec les lois naturelles ??? Bref…

Et puisqu’on en est à examiner les dossiers, je vous apprendrai peut-être que la LPO vient d’ouvrir une enquête participative sur l’impact du chat domestique sur la faune sauvage ?  « Les premiers résultats confirment malheureusement l’impact primordial des chats sur notre petite faune sauvage. » Tu parles d’un scoop ! Nous, les chats, on chasserait les souris et les oiseaux !... Les études, parce qu’il y a besoin d’études pour çà, les études donc « permettront de mieux comprendre les relations du chat domestique avec la petite faune sauvage et d’adapter les mesures notamment de prévention. » Et là, trêve de plaisanterie, j’ai vraiment peur ! Pas seulement pour moi qui suis identifiée, mais pour tous nos potes libres et sans propriétaires qui pourraient bien se retrouver dans le collimateur des mesures en questions…

Alors, je peux vous dire que toutes nos protectrices, elles sont au taquet ! Elles ne vont pas laisser faire ! Parce qu’en tant que mesure de protection, la stérilisation des chats errants c’en est une de protection ! Moins de chats, moins de « meurtres » ! Elles ne vont pas laisser saboter le travail initié en France par l’Ecole du Chat en 1978 ! Non, elles se battront pour nous, nos protectrices!

Mais, j’y pense, puisque vous aimez tant les souris, pourquoi mettez vous des raticides ? Mourir à petit feu par hémorragie interne, c’est mieux que sous la dent expérimentée d’un brave félin ?

Et  puisque vous aimez tant les oiseaux, pourquoi ne faites-vous pas davantage pression pour que soient définitivement obturés tous les poteaux électriques, véritables cimetières à passereaux ? Pourquoi faites-vous rénover sans autorisation et au mépris des espèces protégées vos toitures ? Pourquoi ne laissez-vous pas dans vos propriétés une portion de jardin planétaire ? Pourquoi ne jardinez-vous pas en permaculture ? Pourquoi ne baissez-vous pas les stores de vos redoutables baies vitrées ? Pourquoi  ne vous-battez vous pas contre la suppression des haies ? Pourquoi laissez-vous abattre les arbres en pleine période de nidification ? Pourquoi… Je continue ???…..

Ah ! Il a bon dos le chat ! Une fois de plus ! Avant de balayer devant sa porte, au chat, balayez donc un peu devant la vôtre ! Ne laissez pas s’opérer une nouvelle chasse aux sorcières. Libres ou de maison, nous périssons déjà par la route, le feu, le fer, le poison, le lacet, la fourrière… Sous prétexte d’écologie à deux balles, et malgré les suppliques de Brigitte bardot qui propose des aides à la stérilisation, nos frères australiens vont être décimés !  N’autorisez pas la même chose ici ! Je le sens venir…  Ne les laissez pas nous déclarer nuisibles. Ah pardon ! Déprédateurs ! C’est le nouveau terme en discussion qui ne change pas grand-chose dans les faits. La fourrière tue déjà froidement 30 000 des nôtres par an ! Et c’est nous qui sommes cruels et dangereux? Sérieux ??? Mais au fait, de quelle étude parlons-nous ? D’une réflexion de fond sur le vivant ? Ou d’une mascarade  qui vous autorise à  jouer les apprentis sorciers sur une planète que vous vous êtes brutalement octroyée ?

Aussi, moi, Kamala, prédatrice assumée de  petite faune, je vous propose un vrai  sujet de réflexion :

COMMENT VIVRE RAISONNABLEMENT ENSEMBLE SUR CETTE TERRE ?

Kamala et =^. .^=artine

 

POUR EUX  visitez, commentez, relayez, abonnez-vous.

 

Chaque parole, chaque acte, si modeste soit-il, ajoute une pierre à l'édifice.

 

MERCI

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes:

 

- qu'il ne soit pas coupé
 - qu'il n'y ait aucune modification de contenu
 - que vous fassiez référence à notre site: 
http://www.grifelins.com/
 - que vous mentionniez le nom de Martine F Morel