En cette aube de l’année 2015, pour vous, une belle histoire :

4c7889da744f5

Une femelle macaque sauvage à longue queue, espèce réputée agressive, a adopté un chaton orphelin dans la forêt des singes d’Ubud, réserve naturelle de  Bali. Un grand merci à la photographe reporter  Anne Young qui nous offre l'image bouleversante de cette femelle adoptive maternant son chaton, le protégeant de l’objectif. L’adoption est le prototype de la démarche altruiste. Et l’adoption, la protection du plus faible, même différent, l’altruisme, l’empathie ne sont pas des comportements exclusivement humains. De nombreux animaux sont prêts à prendre soin d’autrui dans sa différence, à intérioriser les émotions de l’autre, à se mettre à sa place. L’empathie efface la frontière entre un sujet et les autres. Elle franchit les barrières d’espèces. Les derniers travaux en éthologie ont démontré que nos cousins non humains sont capables de comportements altruistes. Combien de démonstrations de ce type ? Combien d’humains sauvés par des dauphins ? Combien de lionnes  adoptant et protégeant des bébés antilopes ? Combien d’ours sauvant une corneille de la  noyade, puis retournant vaquer à ses occupations ? Combien de singes réanimant un congénère victime d’une électrocution ? Combien de chiens déterrant, à la demande de leur mère, des chatons sacrifiés ? Combien de ces merveilleuses évidences ? Combien en faudra-t-il encore, pour venir à bout de ce décret, de cet a priori, de ce déni, selon lequel l’altruisme est une exclusivité humaine, interdite aux animaux ? Combien encore, pour ébranler les convictions périmées d’éthologues récalcitrants, préférant déclarer impossible ce qui les dérange, pour ne pas avoir à se donner la peine de chercher, par peur de trouver que l’empathie n’est pas notre apanage autoproclamé, et qu’elle a bien été équitablement donnée en partage au vivant, puisant sa force, depuis  la nuit des temps, dans le soin parental ? Combien, pour mettre à bas la violence perpétrée à l’égard de ceux qui sont en droit d’être, selon l’expression du philosophe Tom Regan, « sujets de leur propre vie » ? Pour faire basculer les colossaux enjeux économiques sous-jacents à leur ignominieuse exploitation. ?  Un orang outang  de sexe féminin vient tout juste d’ être déclaré personne non humaine par un tribunal argentin. Que cette année 2015 entre dans la brèche et voit grandir le champ de nos obligations morales envers tous ceux, humains et non-humains que nous  avons cru, et croyons trop souvent  légitime d’aliéner. Ouvrons les yeux !

4c7889db4603e

4c7889dadd179

 

Bonne Année, et respect, Madame macaque !

=^..^=artine

 

Photos: Anne Young / solentnews.co.uk

 

Soutenez notre Réseau Grifélins!

 

 

 

Soutenez notre blog en vous abonnant et commentant!

 

 

 

Soutenez notre page face book en likant, commentant et partageant.

 

 

 

Aidez-nous à les aider.

 

 

 

La solution vient aussi et surtout de vous.

 

 

 

N’hésitez pas à contacter l’auteur.