En première ligne, c'est Choupette, la maman.

En 2ème ligne, Atso, un brin aimable.

Les arrières sont Masha et Izzy pour les filles,

Tigrou et Sushi pour les garçons.

Tous 4 plus que réservés...

79721364_1243574329175878_5882953577348988928_n

 

L'histoire commence au printemps 2019.

Choupette, c'est une de ces chattes "qui s'débrouillent"

surtout si "y a dans le quartier quelqu'un qui s'en occupe".

En clair, une chatte larguée par des personnes méprisables,

lâches, et dénuées de toute valeur morale.

J'ai nommé des peignes-culs.

 

Oui, ça se débrouille une Choupette, si ça rencontre des  détenteurs du titre d'humains.

Ça se débrouille à se faire nourrir, déparasiter, stériliser.

Les petits n'étaient pas sevrés que ça avait encore 9 ampoules foetales dans le ventre.

Pour un peu elle nous faisait une équipe de rugby, la Choupette!

Et ses 5 gaillards, elle les dirige d'une main de maître,

car à l'heure du frichti, c'est la mêlée!

75564663_428162601213123_5494764133804933120_n 

Mais y en a des Choupettes qui n'auront jamais cette chance, 

qui s'épuiseront mise bas après mise bas.

et qui referont des Choupettes et des Choupettes et des Choupettes,

dans des caves ou des fossés,

ou chez des peignes-culs qui les enverront se débrouiller,

et parfois, heureusement, chez des charitables qui n'hésiteront pas une seconde,

des Michel et Nathalie et qui sauront se débrouiller  

pour nourrir, déparasiter, stériliser

une petite équipe de rugbycats pas trop commodes,

mais bien beaux quand même.

 

6 chenapans pas vraiment adoptables.

Choupette, méfiante elle même, leur a transmis

cette façon d'être.

Par contre, des parrains ou marraines ne seraient pas de refus.

Alors si ça vous tente, vous pouvez contacter l'auteure.

Regardez-les...

 

=^..^=artine