Si petite dans ce carton. Mamie S, tu m'as brisé le coeur, 

la nuit du 10 au 11 Octobre, quand tu es partie sur la pointe des griffes.

DSC06174

 

Je ne connaissais pas ton âge. Tu avais toujours été là,

dès mes premiers pas sur mon chemin de chats.

J'ai perdu, cette nuit-là, ta mémoire silencieuse.

Si tu avais pu parler, je veux dire notre langue, tu m'aurais mieux expliqué

les hasards de ta présence dans cette grange,

tes liens de parenté avec ton groupe de squatteurs,

leur disparition progressive après murage, sans sommation,

de votre coin de paille, pourtant négocié de longue date...

Et surtout, comment, après plusieurs années,

tu avais fait pour me retrouver!

Comme si de rien n'était.

DSC06143

Oui, c'est ça, c'est le mot!

"comme si de rien n'était!."

Tu as mangé, tu as bu ton lait, et tu t'es couchée,

pour ne plus te relever,

comme pour conclure une vie de de chatte libre,

comme pour tout prendre en charge,

comme pour m'épargner...

Respect, petite Mamie S...

 

=^..^=artine