Un si bon gros Nounours qui n'allait pas bien du tout...

DSC00264

  

Nous avions d'abord cru à une bagarre avec le chien.

DSC06618

Pardonne-nous, petit Denver, de t'avoir ainsi incriminé.

Il est vrai que tu es un peu irrascible, mais vu ton passé,

qui ne le serait...

 

En vrai, ce sont les vieux poumons de Nounours qui l'ont lâché.

Ah! Ils en avaient respiré, ces poumons!

D'abord de l'abandon, tout chaton sur un parking.

Puis la main toute douce de Dominique qui passait par là.

 

Mais un Dominique ça perd la vie, comme ça, sans le vouloir,

sans prévenir son Nounours.

Alors, c'est sa maman qui avait pris le relais des câlins.

Et c'est dans les ronrons de Nounours que Madeleine retrouvait un peu

de la tendresse de son fils. Quinze ans durant...

 

Mais le jour est venu où il a bien fallu le délivrer Nounours,

de ces malheureux poumons.

 

Et c'est ainsi qu'il a effectué vers Madeleine

son dernier voyage.

DSC06613

 

Ses proches copains le regretteront.

À commencer par la jeune Neige qui avait senti

que quelque chose clochait.

IMG_8859

 

Et Fifi, abandonnée pendant des jours sur un balcon, en pleine canicule.

DSC06620

 

Et Choupette.

Choupette

 

Et tous les autres...

Tous chats laissés pour compte,

tous devenus chats de la grange de Madeleine.

Tous bénéficiant de ses soins, de ceux de Christiane sa voisine,

de ceux de nos si généreuses marraines grifélines.

 

Dors bien sagement, Nounours,

dors bien, au jardin de Madeleine...

 

=^..^=artine

 

Nos marraines sont essentielles.

Leur soutien est vital.

Il y a encore ici beaucoup de sans marraines.

(Les parrains sont aussi les bienvenus.s si ça vous dit, il suffit

de contacter l'auteure.