Non, nous n'aimons pas ça. Pas plus que nous n'aimons castrer des chats.

Je n'aime pas porter atteinte à l'inégrité physique d'un chat ou d'une chatte.

Soyons bien clair, je n'y trouve aucun plaisir.

Pas plus tard qu'hier, j'ai conduit Arsène, dans ce but, à la clinique.

DSC00356

Arsène si fier de porter haut ses c......s, parées aux rencontres

de son premier printemps.

Il est entré en toute confiance dans la caisse de transport.

Sa confiance m'a fait mal...

Mais, comme à chaque fois, je me suis répétée,

je lui ai répété que c'était un mal pour un bien.

CAR,

comme va vous l'expliquer mon amie Véronique Gauthier,

"Il va être vraiment temps de le comprendre : en termes de misère féline, l'abandon n'est pas le problème, le problème c'est la surpopulation.S'il y avait assez de foyers pour tous, les chats abandonnés pourraient être replacés et l'abandon, même douloureux, ne serait pas un drame.En fait, si on considère la misère féline dans son ensemble, c'est plus grave de faire naitre une portée que d'abandonner un chat stérilisé.(Le pire étant bien sûr d'abandonner à la rue une chatte non stérilisée).En France, il n'y a pas assez d'adoptants et quasiment 1 chat sur 2 n'a pas de foyer. Pourquoi ce chiffre ne diminue-t-il pas en dépit de la mortalité naturelle (et la mortalité naturelle, chez les chats à la rue, elle dépote !) et bien qu'on en exécute des dizaines de milliers tous les ans en fourrière ? Parce que des naissances continuelles alimentent cette surpopulation dramatique. Tant qu'il y aura des naissances, la moitié des chats sera condamnée à mort ou à une vie pourrie.L'abandon peut être un drame pour le chat abandonné, les naissances sont un drame pour l'ensemble de la population féline.Ce chaton que vous avez fait naitre, il n'est pas "1" chaton, il s'ajoute aux 10 millions de chats en attente, il est le chaton n°10000001. En faisant naitre, vous n'êtes pas responsable de l'abandon du chat du voisin, mais vous êtes responsable du fait que ce chat ne retrouvera jamais de foyer."

=^..^=erci Véronique