Voici, Dolorès, l’histoire de ce Pirate qui a su toucher votre cœur. 

DSC00213

Ce Pirate là est un représentant de la lignée d’une reine angora blanche

que sa propriétaire, en déménageant, avait emmenée,

tout en laissant sur place une portée, à ses yeux, impure...

Pauvres reines à pédigrée qui ne peuvent choisir leur roi !

Parmi les chatons largués là, un bel angora blanc, l’aïeul présumé de Pirate,

que j’ai bien connu avant qu’il ne disparaisse en 2005, en chat libre.

Ma rencontre avec Pirate ? C’était au Printemps 2010, dans une sorte d'enclos, mi poulailler, mi terrain vague, où vivait, en communauté, Moustique, majestueuse chatte angora. Ces deux perles habitaient là, parmi les poules, les pintades et les oies. Cette chatte faisait de superbes chatons, me disait-on, faciles à placer. Et ainsi perdurait le cercle vicieux du nourrissage reproductif, niveau zéro de la compassion. J’étais venue là pour stopper la spirale. Mais ce chaton, au poil habité et feutré… et dont personne n’avait voulu, que son œil gauche devait le faire souffrir ! Séquelle d’une blessure ? Complication d’un coryza souvent fatal aux chatons nés dehors ? Mais au fait, était-ce encore un œil ?  

C’était une urgence. Il a fallu énucléer l’œil

ou plutôt... la boule de pus qui en faisait office.

Sans cela, le pronostic vital était engagé.

98227940

 

Au prix de quelques heures d’angoisse et... de quelques euros, l’opération s’était passée pour le mieux, ainsi que la convalescence. Une castration précoce avait été effectuée pour éviter les inconvénients d’une seconde anesthésie. Moustique et ses congénères avaient suivi. Il n’y eut plus jamais de petits dans ce jardin. Pirate s’en est remis, il est devenu le beau garçon de 10 ans qui vient de souffrir d’un AVC et ainsi, de faire la une de la page… Il a toujours été très câlin, parfois un peu braque, souvent dominant et cavaleur.  Il a un grand besoin d’espace et escaladait souvent le grillage. Je me souviens encore du jour où nous l’avons fait installer. Il était resté là, à patiemment observer, comme établissant un métré. Il s’était très vite joué de ce grillage, de ce détail. Superbe funambule qui m’a causé tant d’angoisse, et quelques frictions, pas malveillantes heureusement, de voisinage. Il a également eu un jour maille à partir avec le bel Olympe, gros chien pas méchant, mais va savoir quand on ose aller jouer à chat ?  Il n'a jamais eu l'heur de plaire aux candidats à l'adoption. Cet œil unique dérangeait. Cet œil bleu qui pour moi ajoute à son charme. Pirate est resté un des joyaux de mon auberge des laissés pour compte. J'ai cessé de lui chercher une famille.

Et voilà, chère Dolorès, l’histoire de ce Pirate.

Voilà de qui vous êtes désormais marraine.

Je ne peux m’empêcher d’égoïstement espérer, suite à sa maladie,

que ce grillage lui soit devenu insurmontable...

 

=^..^=artine

 

Si vous souhaitez vous aussi p.marrainer un chat

âgé ou laissé pour compte,

vous êtes le.a bienvenue.e

Merci pour cela de contacter l'auteure.