"L’affaire commence ce mardi 22 octobre. Un bailleur social lance une bouteille à la mer. Un locataire messin a été expulsé. À l’intérieur du petit F2 : des dizaines de chats. « On nous avait dit une vingtaine, au départ. Ils sont quasiment tous noirs. Donc difficiles à compter », reconnaît Estelle Royer, la présidente de l'association Félins Baroudeurs Indépendants (FBI). Le temps presse. Les chats sont seuls depuis sept jours, dans le logement. L’ordre d’euthanasie a déjà été signé. Les bénévoles se rendent sur place mercredi soir. Ils ont récupéré 48 chats, dont 12 jeunes femelles gestantes ! Une fois déparasités, ils sont tous trop mignons et câlins. Qui veut en adopter ? Ou financer un peu de pâtée ?

DSC06198Photo d'illustration

Des familles d’accueil temporaires ont été trouvées,

pour les 15 jours de quarantaine.

Le bailleur social, sensible à la cause, nous a offert

un chalet supplémentaire pour les installer dans le jardin.

 

Source:

Le Républicain Lorrain

Éditiion de Metz-ville

26/10/2019