Émile ZOLA,  l’un des auteurs français les plus lus au monde, journaliste, écrivain engagé qui prit la défense du capitaine Dreyfus, était aussi un ardent défenseur des animaux. Deux ans avant le célèbre "J'accuse", il publie, en 1896, dans les colonnes du Figaro, un long texte poignant intitulé

"L'amour des bêtes".

p038djrv

« Pourquoi la rencontre d'un chien perdu, dans une de nos rues tumultueuses, me donne-t-elle une secousse au cœur ? [...] Pourquoi la souffrance d'une bête me bouleverse-t-elle ainsi ? Pourquoi ne puis-je supporter l'idée qu'une bête souffre, au point de me relever la nuit, l'hiver, pour m'assurer que mon chat a bien sa tasse d'eau ? Pourquoi toutes les bêtes de la création sont-elles mes petites parentes, pourquoi leur idée seule m'emplit-elle de miséricorde, de tolérance, et de tendresse ? Pourquoi les bêtes sont-elles toutes de ma famille, comme les hommes, autant que les hommes ?  Pour moi, lorsque je m'interroge, je crois bien que ma charité pour les bêtes est faite, comme je le disais, de ce qu'elles ne peuvent parler, expliquer leurs besoins, indiquer leurs maux. Une créature qui souffre et qui n'a aucun moyen de nous faire entendre comment et pourquoi elle souffre, n'est-ce pas affreux, n'est-ce pas angoissant ? Oui, pourquoi m'être attaché si profondément au petit chien fou ? Pourquoi avoir fraternisé avec lui comme on fraternise avec un être humain ? Pourquoi l'avoir pleuré comme on pleure une créature chère ? N'est-ce donc que l'insatiable tendresse que je sens en moi pour tout ce qui vit et tout ce qui souffre, une fraternité de souffrance, une charité qui me pousse vers les plus humbles et les plus déshérités ?  Les bêtes n'ont pas encore de patrie. Il n'y a pas encore des chiens allemands, des chiens italiens et des chiens français. Il n'y a partout que des chiens qui souffrent quand on leur allonge des coups de canne. Alors, est-ce qu'on ne pourrait pas, de nation à nation, commencer par tomber d'accord sur l'amour qu'on doit aux bêtes ? De cet amour universel des bêtes, par dessus les  frontières, peut-être en arriverait-on à l'universel amour des hommes. » Émile ZOLA 

 

Soutenez notre Réseau Grifélins!

 Soutenez notre blog en vous abonnant et commentant!

 Soutenez notre page facebook en likant, commentant et partageant!

 

Les articles sont en lecture gratuite.

 De nombreux chats âgés, malades, laissés pour compte

 ont besoin de soins coûteux.

Participez un tant soit peu à la

stérilisation d'une chatte errante!

 Les petits dons font les grands bienfaits.

 La solution vient aussi et surtout de vous.

 Aidez-nous à les aider.

 N’hésitez pas à contacter l’auteure.