Vous l'avez suivi, il vous a émus. G.K. vient de rendre entre mes mains son dernier soupir.

A l'âge de 12 ans.

Né d'une mère errante, il avait été recueilli chaton par Sylvie, en qui il avait confiance.

C'était un randonneur.

Mais un jour, il était revenu changé, méfiant... Il avait cependant toujours table servie à heures fixes, à ses heures.

 

Joker 010

 Je le voyais parfois déambuler et venir varier son menu.

 

L'hiver dernier, il a souffert d'une grosse pneumonie et je l'ai soigné 2 mois durant.

Il a guéri. Je n'attendais pas de remerciements.

Au printemps, il a repris sa vie.

Il revenait à ma porte chaque matin et chaque soir.

 

Joker 007

Tout d'un coup, il a maigri.

Malgré un solide appétit.

 

Joker 005

Un soir, j'ai profité d'un moment d'inattention pour fermer la porte et le maintenir à l'abri pour la nuit.

Il traînait trop sur la route à mon gré. Cela ne lui a pas plu du tout!

Il est reparti au matin.

Joker 009

 

Mercredi, en allant travailler, j'ai vu qu'il n'était pas bien. Il était prostré sous l'aubépine. J'ai tendu la main.

Il a feulé. Je lui ai servi son repas habituel. Quand je suis rentrée, il n'y avait plus ni pâtée ni chat.

Je l'ai cherché. Je ne l'ai pas revu. Sylvie non plus.

Alors nous avons su qu'il avait décidé de gérer dignement les choses.

A midi, on m'a appelée. Il agonisait à la porte du château.

Je l'ai pris.

Il reposera au jardin de Sylvie, aux côtés de son demi-frère White.

Il est mort comme il le méritait.

C'était une figure.

Sa vie de chat libre est un exemple.

 

Le buisson d'aubépine a perdu toutes ses fleurs...

 

Je remercie les personnes qui m'ont appelée à son chevet.

Je remercie sa marraine Martine.

 

=^..^=artine

 

POUR EUX  visitez, commentez, relayez, abonnez-vous.

 

Chaque parole, chaque acte, si modeste soit-il, ajoute une pierre à l'édifice.

 

MERCI