Chère Claire, Je me suis éteint dans la nuit de vendredi à samedi, vers 2 heures …

Je l’ai fait en douceur. Je sais combien ce détail aide les humains…

Touriste

Cela faisait bien maintenant 11 ans que vous m’aviez repéré, traînant devant votre maison. J’étais devenu votre Touriste, un de ces baroudeurs qui refusent d’être enfermé. Vous m’aviez alloué une caravane avec chatière. Un palace quoi ! Je n’étais pas du genre facile à soigner ! Que de mal vous vous donniez pour me nourrir et me toiletter ! Ce n’était pourtant pas mauvaise volonté de ma part. La cause en revenait à ces satanées dents, à cette mauvaise odeur de bouche qui me gâchaient l’appétit, et attiraient les mouches les jours de grosses chaleurs … Comme vous preniez soin de les chasser avec des vaporisations d’antiseptiques! Je comprenais et je vous laissais faire. Vous m’avez chouchouté à grand renfort de lait spécial, pâtées savoureuses, petits pots au jambon saupoudrés de farine Nestlé… Que d’attentions ! Que c’était bon ! Pour essayer de me soulager, on m’a arraché quelques dents, mais vous aviez vite compris que le véto, c’était pas mon pote ! Alors vous me foutiez la paix. En un mot, vous m’aimiez, je le sais, tout cabossé que j’étais.

Touriste 2

Sachez que c’est votre amour qui m’a maintenu si longtemps parmi vous.

Je suis si désolé de vous faire tant de peine… mais j’espère que viendra le jour où un pauvre bougre pourra profiter de ma caravane et de vos bontés.

Ceci est ma dernière volonté.

Merci pour tout.

Votre Touriste qui à son tour veillera sur vous...

les châmesDessin de Guillaume, créateur des Châmes