Voici, pour vous, une jolie histoire racontée par mon amie Myriam: 


« Cet après-midi, je sors de chez moi et je vois, à côté de ma voiture, un monsieur à 4 pattes, une valise de transport à côté de lui. En me voyant, il me dit que son chat a réussi à sortir de la valise et s'est caché sous la voiture. Une belle chatte toute noire...qui au bout de quelques minutes s'est décidée à sortir pour se sauver un peu plus loin.

11863497_899343766804994_4335537972448548800_nPhoto de Marc Figueras Source: Pinta Gatos

Je suis rentrée chez moi prendre de la pâtée ; au bout d'une dizaine de minutes la minette n'a pas pu résister et je l'ai attrapée. Une fois la chatte de nouveau dans la valise, nous avons tout refermé correctement pour qu'elle ne puisse plus se sauver, et alors le monsieur m'a raconté son histoire...
Ce monsieur habite dans la Sarthe, à 450km de chez moi. Il était venu l'hiver dernier à D. pour déposer des fleurs sur la tombe de sa grand-mère. En allant chez le fleuriste son regard a été interpelé par une chatte noire assise devant la boutique, la chatte ressemblant beaucoup à son chat mort de vieillesse quelques jours auparavant. C'est alors que la fleuriste lui a dit que c'était une chatte errante, qu'elle la nourrissait mais qu'elle vivait à la rue. Ce monsieur est alors reparti, très attristé, mais il s'était promis de ne plus reprendre de chat tellement son chagrin avait été immense à la perte du sien...
Il est alors reparti chez lui, dans la Sarthe. Des semaines ont passé, puis des mois, et plus le temps passait, plus il pensait à cette petite chatte qu'il n'avait rencontrée que quelques minutes. C'est alors qu'il a téléphoné à la fleuriste pour lui dire qu'il avait l'intention de revenir dès que possible pour adopter cette chatte.
Ce matin, il est arrivé par le train, est venu chercher la miss. Il repart demain chez lui, toujours par le train.... 900 km aller-retour !
Si cette minette n'avait pas eu la bonne idée de se sauver devant chez moi, je n'aurais jamais entendu parler de cette belle histoire. Le monsieur devait rejoindre l'autre bout de la ville à pied la valise à la main, pour loger chez une tante, alors je lui ai proposé de l'y conduire et il en a été très heureux. Il essaiera de passer chez nous l'hiver prochain, lorsqu'il reviendra dans le Nord. »
Myriam

Vous avez trouvé ce récit émouvant dans sa simplicité? Alors, dites le nous... Merci .

=^..^=artine