Aujourd'hui, un texte désopilant où beaucoup se reconnaîtront. Bonne lecture et n'hésitez pas à nous présenter vos despotes personnels. =^..^=

 

 

« Vous êtes nos esclaves »

 

 

51vQ19FuwkL

« Nous faisons croire aux humains qu’ils sont libres, alors qu’ils sont à notre service. Ils ont même été créés pour cela : nous offrir tout le confort dont nous avons besoin. Ainsi, ils ont inventé le coussin, le canapé, le bac à sciure, la chatière, le bol, les délicieuses pâtées, le papier peint, les rideaux, le feu de cheminée, ou encore le radiateur.

Pourquoi, contrairement au chien, n’avons-nous pas de panier ? Parce que nous sommes partout chez nous. En réalité, nous aimons avoir un panier, mais il nous faut plusieurs endroits pour en changer régulièrement, par périodes. Le jour, nous dormons sur le canapé du salon, enfin… au milieu du canapé du salon, ou encore sur un des lits de la famille. Nous y laissons nos poils et nos esclaves passent l’aspirateur.

Le soir, tandis que nous sommes allongés en face de la télé, ils s’assoient de chaque côté de nous. Juste au moment où le film commence, nous demandons à sortir par la porte-fenêtre du salon, celle qui n’a pas de chatière. Aussitôt, l’un de nos esclaves se lève pour nous ouvrir. S’il pleut, nous attendons qu’il reprenne sa place pour manifester notre intention de rentrer, toujours par la porte- fenêtre du salon. Il y en a toujours un qui se lève pour nous ouvrir, obséquieusement. Naturellement, nous recommençons une fois ou deux pendant le film. Pour maintenir la pression, nous faisons tomber un bibelot par-ci, un pot de yaourt plein par là… Quand nous rentrons un peu crottés d’une de nos sorties nocturnes, nous veillons à passer partout où la moquette est claire : comme ça, ils peuvent suivre nos pérégrinations et se rassurer. Le chat est rentré ! » Katherine QUENOT

Extrait de "50 bonnes raisons de se réincarner en chat" Editions HUGO DESINGE

 

 

 

Soutenez notre Réseau Grifélins!

 

 

 

Soutenez notre blog en vous abonnant et commentant!

 

 

 

Soutenez notre page face book en likant, commentant et partageant.

 

 

 

Aidez-nous à les aider.

 

 

 

La solution vient aussi et surtout de vous.

 

 

 

N’hésitez pas à contacter l’auteur.