90908242_o

Griotte était une petite chatte vraiment sympathique. Des gamins du village m’avaient déposé il y a 6 ans  un minuscule démon noir, hurlant de faim et d’abandon. Elle a très vite pris ses marques. Et depuis,  elle était là. Tout simplement là. Toujours sur les genoux de mon cher époux à l’heure du match de rugby sur Canal. Mais pas ces derniers temps… Elle était patraque depuis plusieurs jours. Elle n’a plus du tout mangé. Juste bu. Puis plus rien. Elle a passé sa dernière nuit contre moi, prenant tout de même la peine de se déplacer à 3 reprises vers la litière. Brave petite ! Au matin, l’examen a révélé une jaunisse, la couleur des muqueuses et des urines dénonçant  la desintégration massive des globules rouges par un système immunitaire devenu fou. En ouvrant une voie pour la perfusion, on a décidé de faire le test sanguin qui l’a confirmée positive au FIV. Elle souffrait d’un coryza et d’une infection des coussinets. Sales maladies opportunistes…  Quels autres maux à venir ?  Le risque de contagion n’était pas un problème pour moi. Cette saloperie n’est contaminante que par  morsure profonde ou accouplement. Elle ne faisait jamais d’histoire. Elle  était calme, trop calme peut-être… Que faire ?  Tu étais toute petite, toute fatiguée, toute patiente, allongée sur cette table, le bras garrotté. Je nous revois là, debout au dessus de toi,  statuant à 3 sur ta vie ou ta mort… J’ai pris la décision du faire mourir, pour toi, juste pour toi, toi qui était il y a quelques jours encore « Une belle petite bête saine, toute noire, avec un noble profil incurvé et distant. Chatte des ombres ! Chatte plutonique ! Chatte d’alchimiste ! Chatte de minuit. » Que je suis jalouse de la belle plume de Colette ! C’est comme si elle t’avait connue.  Ah !...  Ma toute petite, tu ne verras pas la finale du Top 14. Sans toi, cette finale ne sera pas une vraie finale… Ah !... Griotte, voilà que je pleure à nouveau sur mon clavier…

=^..^=artine

Soutenez notre Réseau Grifélins!

 

 

 

Soutenez notre blog en vous abonnant et commentant!

 

 

 

Soutenez notre page face book en likant, commentant et partageant.

 

 

 

Aidez-nous à les aider.

 

 

 

La solution vient aussi et surtout de vous.

 

 

 

N’hésitez pas à contacter l’auteur.