08 mars 2015

[GRIF'Abrite] Les chats savent qu’ils vont mourir…

Tristan s’est éteint en quelques heures dans son fauteuil, parmi nous. Il y a mis la même détermination qu’il en mettait à vivre. Pippily l’avait précédé de peu. Lui, nous l’avions aidé à partir, la vétérinaire et moi. Pippily était un petit chat un peu revêche. Mais au moment ultime, il nous a fait à chacune un câlin. D’adieu ? De gratitude ? Tristan, là bas ou là haut, je ne sais, si tu rencontres un chat-licorne à l’oreille cassée, c’est sur, c’est lui. Pour rire, car en toutes circonstances il faut bien rire, nous... [Lire la suite]