AbattueCetEte

La loi dit :

« Les chats non identifiés, sans propriétaire ou sans détenteur, vivant en groupe, dans des lieux publics, sur un territoire d’une commune, ne peuvent être capturés qu’à la demande du Maire de cette commune. Ces animaux ne peuvent être conduits en fourrière que, dans la mesure où le programme d’identification et de stérilisation prévu à l’article L211-27 du code rural et de la pêche maritime ne peut être mis en œuvre. »

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Annexes_arrete_animaux_de_compagnie_BO-MAAF_cle83fb2b.pdf

 Beaucoup me disent, il n’y a pas de chats errants chez nous. Mais bien sur… Allons ! Réveillez vous ! Interrogez vous ! Allez interroger votre Maire ! Pas de chats errants ?  Cela signifie trappages discrets, mise en fourrière, commerce, souffrance et mort. Ne vous laissez pas abuser par les bonnes paroles. La fourrière commence le travail. Les basses pulsions le terminent: au lacet, à la boite à fauves, à la fourche, au fusil, au poison… avec la complicité silencieuse de ceux qui n’entendent, ni ne voient. Voilà la triste réalité. En ce moment, partout en France, et tout près de chez vous ! Et pourtant…

Bientôt,  un Maire aura à se justifier de son recours à la fourrière et de son refus de mettre en œuvre un programme de stérilisation. Il ne sera plus en droit de refuser la main tendue des Bénévoles et Associations  qui  proposent, depuis des lustres, actions de terrain et financements. Il ne pourra plus refuser d'y participer. Certains s'impliquent déjà. Pourquoi pas le vôtre ? Ce n’est certes pas lui qui viendra vous trouver ! Ce n’est que sous votre pression, que les lois votées seront appliquées, que les délits seront sanctionnés, que la cruauté cessera d’être rémunérée, que la Démocratie fera taire les fusils, et que la biodiversité, dont les chats libres sont partie prenante, reprendra ses droits !

Merci. =^..^=artine

 

Soutenez notre Réseau Grifélins!

 

 

 

Soutenez notre blog en vous abonnant et commentant!

 

 

 

Soutenez notre page face book en likant, commentant et partageant.

 

 

 

Aidez-nous à les aider.

 

 

 

La solution vient aussi et surtout de vous.

 

 

 

N’hésitez pas à contacter l’auteur.