herbe

Copyright photo: http://vetandthecity.wordpress.com/

Vous aimez les plantes ? Vous aimez les chats ? Comment faire pour ne pas avoir à choisir ?

Dans le jardin, les muguets, crocus, jonquilles, lys, narcisses, iris, primevères, glycines viennent enfin nous tirer de la morosité hivernale. De même, le joli Mai annonce la saison des chatons. Seulement voilà, toutes ces plantes décoratives représentent autant de curiosités dangereuses pour un jeune félin en quête de découvertes. Si vous avez pensé à clore votre jardin, vous ne l’avez protégé que des dangers extérieurs. Soyez vigilent. L’ennemi  peut-être là, dans vos massifs, à portée  des petites pattes et dents curieuses. Un chat adulte se laissera moins tenter. Quoique… certains restent longtemps jeunes dans leur tête et adorent mâchonner, ne serait-ce que dans un but thérapeutique, afin de régurgiter des boules de poils et s’éviter ainsi la constipation. Rebuté par un goût amer ou irritant, il pourra cependant lâcher rapidement l’affaire. La quantité ingurgitée restera minime. Par le vomissement, une grande partie des toxines sera éliminée. Pour un chaton de petite taille et à l’organisme immature, l’addition risque d’être plus sévère. Outre les plantez décoratives, signalons, parmi les plantes alimentaires, l’ail et l’oignon. Attention, certaines viandes hachées peuvent en contenir. Vérifiez bien les compositions. Le cacao également est hautement toxique. Méfiez vous encore des dosettes de café. Ainsi que des mégots afférents. Et les grains de raisin ! En voilà de belles proies à chasser et mâchouiller !

Si votre animal vomit, est apathique et sans appétit, la chose est à prendre très au sérieux. Ne le forcez surtout pas à boire, ni eau, ni lait. Vous aggraveriez les choses.  Laissez-le au repos, et prenez d’urgence RV chez un vétérinaire. Vous pouvez également appeler le CAPAE au 02 40 68 77 40. Le mieux est de pouvoir indiquer l’origine précise ou à défaut supposée de l’intoxication.

Côté prévention, vous pouvez essayer de dissuader votre chat en aspergeant la plante dangereuse de jus de citron dilué par exemple. Des écorces d’agrumes ou des boules de naphtaline peuvent être déposées dans les pots, bacs et jardinières. Vous pouvez également placer ces plantes hors d’atteinte sur une corniche étroite… Malheureusement, votre conception de l’inatteignable est souvent dérisoire comparée aux aptitudes athlétiques d’un chat motivé !

Mais vous avez une botte secrète ! La bien connue herbe à chat peut détourner votre compagnon des dangereuses tentations. Il aimera la mâchonner et sera moins enclin à attaquer les plantes de la maison. Les graines qui nous sont vendues dans les commerces sont en fait des graminées : Avoine, Blé, Orge ou Seigle, à l’instar de celles qu’il trouvera au jardin. Il les appréciera. Mais vous pouvez faire mieux et lui offrir de la Cataire.

Cette dernière est une plante de rocaille au parfum enivrant, surtout pour le chat adulte. Une chaussette bourrée de plante séchée, et c’est le shoot assuré ! A défaut, l’olive (fruit ou bois), la valériane pourront faire l’affaire Ils en sont fous.  Un papyrus sera également la victime idéale de votre chat. Il l’adorera et il n’est pas toxique. La surconsommation n’en est cependant pas recommandée.

Alors, longue vie à vos chats et à vos plantes ! Et à bientôt !

=^..^=artine

 

Soutenez notre Réseau Grifélins!

 

Soutenez notre blog en vous abonnant et commentant!

 

Soutenez notre page face book en likant, commentant et partageant.

 

Aidez-nous à les aider.

 

La solution vient aussi et surtout de vous.

 

N’hésitez pas à contacter l’auteur.

 

 

 

A l'avance, je vous remercie.

 =^..^=artine

 

 

Vous trouverez ci-dessous une liste de plantes non exhaustive mais plus complètes :

http://vetandthecity.wordpress.com/2010/04/22/liste-non-exhaustive-des-plantes-toxiques-pour-les-chats/