Alors, comment justifier ceci ?

SDF fin de vie

 

Aimer les chats, c’est bien sur  aimer SON chat:

Le faire stériliser et identifier, en accord avec la loi.

 

Mais aimer les chats, c’est aussi se dresser contre la chasse au chat :  

En prenant la peine de régler à l’amiable les conflits avec son voisin.

En dénonçant tout acte de barbarie.

En prenant financièrement en charge la stérilisation d’un chat errant.

En signant des pétitions ou en lançant, pourquoi pas, sa propre pétition.

En contactant et soutenant les Associations et Fondations de défense des animaux.

En interrogeant son Maire sur la façon dont la commune gère les populations de chats errants.

En travaillant concrètement et de manière raisonnée avec les Pouvoirs Publics.

En initiant une campagne de stérilisation dans sa propre commune.

En fondant une Association…

 

Et aussi  en apportant vos solutions, en nous racontant ici même votre propre expérience.

 

Vous aimez les chats ?

Sachez qu’un chat errant est un chat en détresse, qu’un chat errant est un chat en souffrance, qu’un chat errant est un chat traqué, qu’un chat errant est un chat condamné, qu’un chat errant transmet sa vie de misère à tout une descendance de chats errants.

La prolifération des chats errants est un véritable problème de société. Aidez-nous à le résoudre.

 

Soutenez notre Réseau Grifélins!

Soutenez notre blog en vous abonnant et commentant!

Soutenez notre page face book en likant, commentant et partageant.

Aidez-nous à les aider.

La solution vient aussi et surtout de vous.

N’hésitez pas à contacter l’auteur.

 

A l'avance, je vous remercie.

 

=^..^=artine

 

POUR EUX  visitez, COMMENTEZ, relayez, abonnez-vous.

 Chaque parole, chaque acte, si modeste soit-il, ajoute une pierre à l'édifice.

 MERCI

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes:

- qu'il ne soit pas coupé
 - qu'il n'y ait aucune modification de contenu
 - que vous fassiez référence à notre site: http://www.grifelins.com/
 - que vous mentionniez le nom de 
Martine F Morel