Mira_Post

 

Automne 2011.L’histoire est malheureusement banale. Christine, une habitante de M. est intriguée par la présence d’un jeune félin, nouvel arrivant dans son quartier. Les jours, les semaines passent, le chat erre toujours, quémandant nourriture et caresses. Ce comportement dénonce un abandon, c’est certain. Christine souffre de ne pouvoir l’accueillir : 5 chats âgés, certains malades, tous issus de la rue, partagent son petit logement et ses maigres revenus. Ils sont nourris, soignés, choyés, seulement un de plus ferait basculer ce fragile équilibre. Nous sommes au printemps, il faut absolument soustraire cette petite femelle, comme en témoigne sa robe écaille-de-tortue, à la misère des chattes errantes. Pas de tatouage, donc pas de « propriétaire ». Une chaîne de solidarité se forme. Baptisée Mira, la chatte est dirigée chez le vétérinaire, stérilisée et identifiée. Elle est placée en famille d’accueil jusqu’à son adoption. 3 foyers temporaires se succéderont avant de trouver LE bon. Elle me donne régulièrement de ses nouvelles. Ici l’histoire finit bien, comme on peut en juger sur la photo.  Mais, pour un dénouement heureux, combien de misère féline et de sinistres fins dans les couloirs obscurs des fourrières ?....

Législateurs, pouvoirs publics, associations, bénévoles ou simple citoyen, unissons nos consciences pour limiter la prolifération de chatons non désirés, et que se déploie sur tout le territoire une véritable politique sanitaire, raisonnée et sans cruauté de stérilisation des chats laissés pour compte, une politique qui les sorte enfin de l’errance pour leur accorder définitivement un statut juridique de chats libres.

 

A très bientôt. =^..^=artine

 

 

Vous trouverez ci-dessous des exemples concrets et très révélateurs du retard de la France sur cette question. Pour aller plus loin, cliquez ici :

http://www.grifelins.com/archives/2013/11/02/28347134.html

http://www.grifelins.com/archives/2013/11/10/28401532.html

 

 

POUR EUX  visitez, COMMENTEZ, relayez, abonnez-vous.

 Chaque parole, chaque acte, si modeste soit-il, ajoute une pierre à l'édifice.

 MERCI

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes:

- qu'il ne soit pas coupé
 - qu'il n'y ait aucune modification de contenu
 - que vous fassiez référence à notre site: http://www.grifelins.com/
 - que vous mentionniez le nom de 
Martine F Morel