S’il est un moment où il faut en parler, c’est bien précisément ce soir. Parler de quoi ? De la présence des animaux dans les Evangiles, de leur place dans le cœur d’un… Philosophe ? Fils de Dieu ? Contestataire ? Prophète ? A chacun son Jésus… Chacun s’accorde à dire que ne trouvant nulle place pour naître parmi les hommes, il vit le jour dans une étable, dans une crèche, dans une mangeoire, en un lieu donc fait pour les animaux. Les textes canoniques ne font pas la part belle aux bêtes en général, aux chats encore moins. Je me plais à penser qu’il y avait aussi au moins un chat dans cette étable, car surement des souris… Jésus est-il venu aussi pour sauver les chats, si absents des textes officiels, si décriés et persécutés dans les faits. C’est ce que semble indiquer le  texte apocryphe suivant, découvert au fil de mes lectures :     

                                                     

 « Et comme Jésus entrait dans un certain village, il vit une jeune chatte qui n’avait personne pour la soigner et qui avait faim. Elle s’en plaignit à lui : il la ramassa et la plaça sous ses vêtements, il lui donna à manger et à boire et elle lui en rendit grâce. Il la confia à une de ses disciples nommée Laurentia et elle en prit soin. Et quelques-uns dirent : « Voici que cet homme a soin de toutes les créatures ! Sont-elles donc ses frères et sœurs pour qu’il les aime ? » Et il leur dit : « En vérité celles-ci sont vos compagnes de la grande maisonnée de Dieu ! Oui, ce sont vos frères et sœurs ayant la même âme devant l’Eternel. Et quiconque a soin de la moindre parmi elles, lui donnant dans son besoin à manger et à boire, il me le fait à moi. Mais celui-là qui ne lui donne aucun secours dans sa détresse, ni le défend quand on le voit maltraité, c’est moi qu’il laisse souffrir. Et selon ce que vous lui aurez fait dans cette vie présente, ainsi vous sera fait dans la vie à venir. » 

Texte découvert dans « L’âme des animaux » de Jean Prieur, édité chez Robert Laffont pages 202-203.

 

 

Que la Noël vous soit douce, et les jours à venir aussi.

 

=^..^=artine

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes:

 - qu'il ne soit pas coupé
 - qu'il n'y ait aucune modification de contenu
 - que vous fassiez référence à notre site: http://www.grifelins.com/
 - que vous mentionniez le nom de Martine F Morel